Voir le sous-menu Voir le sous-menu

L’Estrie met ses culottes : édition 2022

Le bilan de l’évènement

À Sherbrooke

La population sherbrookoise a bien répondu à notre appel : le 7 mai, c’est 470 véhicules qui sont venus déposer des dons. Cela représente 20 000 livres de vêtements récupérés pour cette seule journée. Pour souligner leur contribution, notre équipe a pu remettre 500 arbres aux donateurs. Différents prix ont également été remis à chaque tranche de 50 véhicules.

Ailleurs en Estrie

Dans les autres territoires, L’Estrie met ses culottes a été décliné de plusieurs façons. Voici le bilan pour chaque territoire :

  • Le Chiffonnier – Ressourcerie du Granit : 75 sacs
  • La Municipalité d’Austin : 35 sacs
  • Le Comptoir familial de Magog : 200 sacs
  • La Municipalité du Canton de Lingwick : 35 sacs
  • La Ville de Scotstown : 20 sacs
  • La Municipalité de Saint-Isidore-de-Clifton : 12 sacs
  • La Municipalité d’Ascot Corner : 50 sacs
  • La Ville de Waterville : 78 sacs
  • Le Centre d’action bénévole de Coaticook : 150 sacs
  • Le Centre d’action bénévole des Sources : 150 sacs
  • Presbytère de Wotton : 20 sacs

Ailleurs en Estrie, il s’agit donc de 825 sacs qui ont été donnés, soit 16 500 livres de matières.

Le grand total de cette journée, c’est près de 36 500 livres de matières récupérées à Sherbrooke et ailleurs en Estrie lors de l’évènement.

Et à présent où vont ces vêtements ?

Il existe plusieurs destinations possibles pour les dons qui ont été amassés. D’abord, si un organisme récupérant déjà les vêtements est installé sur le territoire (p.ex., une friperie, un Comptoir familial…), celui-ci a priorité sur les vêtements recueillis. En cas de surplus, Récupex se charge de les récupérer. Il en va de même si aucun organisme n’est présent sur le territoire. Dans ces deux cas, les matières sont transportées vers le centre de tri de Récupex. À cet endroit, les vêtements sont triés et classés. Une partie de ces vêtements ira à la boutique t.a.f.i & compagnie sur Wellington où ils seront vendus à petits prix à la population. Il est important de mentionner que la boutique sert également de plateau de travail à nos participants en parcours d’insertion socioprofessionnelle. L’autre partie des vêtements entreposés ira chez notre partenaire les friperies Renaissance. Ainsi, tous les dons recueillis dans le cadre de la campagne sont redistribués à la population estrienne à faible coût.

L’Estrie met ses culottes : en bref

Pour une nouvelle année, Récupex est fier de vous inviter à sa traditionnelle collecte de vêtements printanière. Cette année, l’évènement prend de l’ampleur avec de nouveaux partenaires régionaux et de nouvelles municipalités participantes. On vous le rappelle, L’Estrie met ses culottes vise à encourager la population à redonner à sa communauté, notamment grâce aux dons de vêtements. Le fait d’inclure de nouveaux partenaires et donc, d’élargir la portée de l’évènement, permet d’augmenter la visibilité des initiatives locales de récupération présentes sur un territoire. Vous trouverez sur cette page toutes les informations concernant les dates et emplacements des collectes ainsi que les consignes sur les dons que nous acceptons. Bonne lecture !

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Un geste local à portée régionale


Sherbrooke, 27 avril 2022 – L’Estrie met ses culottes (EMSC), la campagne printanière de dons de vêtements initiée par Récupex, se déroulera cette année dans toutes les municipalités régionales de comté (MRC) de la région. La journée de collecte de Sherbrooke se tiendra le samedi 7 mai, et les autres activités se tiendront dans plus de 12 municipalités à compter du dimanche 1er mai  et au courant du mois de mai. Cette activité est rendue possible grâce à la participation financière du gouvernement du Québec. 

Dans le contexte actuel d’augmentation des inégalités sociales et de préoccupations
environnementales, le don de vêtements usagés génère une succession de répercussions
positives. « Les comptoirs familiaux, ressourceries, centres d’action bénévole, sous-sols d’église
et autres friperies ont des retombées importantes dans leurs communautés respectives. Ces
organisations permettent de récupérer et de revendre localement des vêtements à des prix très
accessibles tout en les déviant du site d’enfouissement. Soutenues par leur municipalité, elles
contribuent au dynamisme social de leur milieu », souligne Pierre Bélanger, président de Récupex.
L’événement à l’origine sherbrookois en est à sa 26e édition et se déploie fièrement partout en
Estrie depuis quelques années. « C’est avec enthousiasme que nous participons à l’EMSC pour
une deuxième année, témoigne Marjorie Tyroler, directrice générale du Centre d’action bénévole
de la MRC de Coaticook. Cette collaboration nous permet de joindre notre voix à celles d’autres
organisations comme la nôtre pour inviter les Estriens et les Estriennes à donner localement une
deuxième vie aux textiles. Ça fait déjà plus de 30 ans que nous récupérons des vêtements et nous
avons de plus en plus de dons. C’est bon signe! C’est un moteur économique qui nous permet
d’investir dans l’ensemble des services que nous rendons à la population de notre municipalité
régionale de comté. »


Se mobiliser pour accroître les retombées environnementales et sociales


L’Estrie met ses culottes est un heureux mariage entre économie circulaire et économie sociale,
en alliant le geste citoyen, l’action environnementale et les retombées sociales dans la
communauté. Cette année, le déploiement régional de la campagne peut compter sur Synergie
Estrie, qui participe à l’organisation des actions locales, concrètes et techniques d’économie
circulaire. D’autre part, le Pôle d’entrepreneuriat collectif de l’Estrie offre son soutien pour la
mobilisation régionale, l’échange de pratiques entre les participants et la valorisation de
l’initiative.

« Aujourd’hui, nous faisons un effort commun pour rappeler à la population de la région
l’importance de poser un geste écoresponsable. Nous voulons faire grandir la campagne d’année
en année et que les différentes localités donnent leur couleur à la campagne l’Estrie met ses
culottes. Cet effort de régionalisation se veut à l’image de notre mode de coopération qui
respecte le désir des Estriennes et des Estriens d’aider d’abord les gens de leur communauté.
Chacun de nos partenaires a une pleine autonomie pour le tri et l’offre des vêtements afin de
répondre aux besoins locaux. Nos ressources et notre expertise sont ensuite mises à contribution
pour disposer des surplus et ainsi limiter les déchets de toute la région », souligne Danny Roy,
directeur général adjoint de Récupex.

En plus des retombées locales, la somme de ces collaborations régionales fait une différence pour
les travailleuses et les travailleurs en formation de Récupex. Dans un contexte de pénurie de main d’œuvre, c’est l’ensemble de la région qui en bénéficie.

Jackie Parenteau, participante en parcours d’insertion chez Récupex, qui inspecte et trie les vêtements qui se retrouveront en boutique.

L’ESTRIE MET SES CULOTTES – EN BREF


En 2021, uniquement pour la durée de la campagne, l’initiative a permis le détournement de
20 000 livres de matières textiles des sites d’enfouissement seulement à Sherbrooke, ainsi
qu’environ 5 000 livres dans d’autres municipalités de la région. C’est le résultat des gestes de
près de 1 000 donateurs!

À Sherbrooke :
Samedi 7 mai 2022, de 8 h 30 à 15 h 30, dans le stationnement de l’école Mitchell-Montcalm (2050, boulevard de Portland, Sherbrooke)

Municipalités et organismes participants :
• Le Chiffonnier – Ressourcerie du Granit : samedi 7 mai
• Municipalité d’Austin : du lundi 2 au vendredi 6 mai
• Au Comptoir familial de Magog : les 3, 4 et 5 mai
• Municipalité du Canton de Lingwick : samedi 7 mai
• Municipalité de Scotstown : samedi 7 mai
• Municipalité de Saint-Isidore-de-Clifton : du 2 au 6 mai
• Municipalité d’Ascot Corner : le 28 mai
• MRC du Val-Saint-François : du dimanche 1er mai au samedi 7 mai (liste des points de dépôts : https://vsf.maps.arcgis.com/apps/instant/basic/index.html?appid=bcd82d1667554bf1a52c3ce7898c7e50)
• Municipalité de Waterville : samedi 7 mai
• Le Centre d’action bénévole de Coaticook : samedi 7 mai
• Le Centre d’action bénévole des Sources : du lundi 2 au vendredi 6 mai
• Presbytère de Wotton : samedi 7 mai
• Récupex, Sherbrooke : samedi 7 mai

À PROPOS DE RÉCUPEX


Récupex est une entreprise d’insertion, sans but lucratif, qui utilise le contexte de la récupération
de vêtements, tissus et accessoires, ainsi que les métiers associés à l’ébénisterie, pour offrir
différents postes de travail à ses travailleurs en formation. Au niveau de la gestion de matières
résiduelles Récupex est le plus gros récupérateur de vêtements en Estrie et la seule entreprise
d’insertion estrienne accréditée par le gouvernement du Québec.

Emplacements et dates des collectes chez nos partenaires locaux

Durant L’Estrie met ses culottes, qu’est-ce qu’on récupère ?

Dans la mesure où les vêtements sont en bon état :

  • Vêtements (chandails, pantalons, soutien-gorge, t-shirts, robes, vestons, manteaux de fourrure/cuir/suède, etc.)
  • Accessoires (ceintures, sacs à main de tout genre, foulards, tuques, mitaines, bijoux, etc.)
  • Souliers et bottes
  • Tissus, draps, couvertures, rideaux
  • Articles de sport  

Pour plus d’informations sur ce que nous récupérons, tu peux également consulter le lien ici

Pour suivre les actualités de l’Estrie met ses culottes, consultez nos médias sociaux : https://www.facebook.com/Recupex

Merci à nos partenaires pour leur appui à la campagne

Top